Image default

Saint-Émilion et Haut-Médoc : deux appellations viticoles emblématiques

Les vignobles du Haut-Médoc et du Saint-Émilion sont tous deux des vignobles de la célèbre grande ville de Bordeaux. Celle-ci est bien reconnue pour la production de vins de qualité supérieure. Les appellations viticoles Saint-Émilion et Haut-Médoc ne datent pas d’aujourd’hui. Que faut-il retenir de ces deux vignobles ? La réponse dans ce dossier !

Saint-Emilion : des vignobles remontant à la préhistoire

L’histoire de Saint-Émilion remonte au 1er siècle avant Jésus-Christ, lorsque les premiers cépages Massilia (Marseille) ont été greffés sur la région de Saint-Émilion. Cependant, en 97 après J.-C., l’Empire romain a mis fin à la culture des vins de Saint-Émilion, qu’il considérait comme un rival des vins italiens. À la fin du règne de l’Empire romain, Saint-Émilion a recommencé à prospérer. Chemin faisant, les vignobles deviennent plus florissants que jamais au XVIIIème siècle.

La qualité des vins est aujourd’hui reconnue grâce à l’expertise des propriétaires de l’époque. Dans ce sens, on peut citer M. Combray de la Nos et Jacques Canon. En 1884, les vignerons de Saint-Émilion ont formé la deuxième coopérative de vignerons de France, après Lalande Pomerol. Plus tard en 1890, cette deuxième coopérative a réuni les sept communes de l’ancien département de Saint-Émilion pour revendiquer le droit d’utiliser le nom de l’appellation. En 1914, ces deux syndicats ont fusionné pour créer l’appellation officielle de saint emilion vin pour toutes ces communes.

Depuis 1936, l’appellation est reconnue selon un cahier des charges assez strict avant d’être divisée en deux appellations d’origine depuis 1984. Ces dernières comprennent Saint-Émilion Grand Cru et Saint-Émilion. Pour information, ce dernier Vignoble connait des résultats intéressants. Aujourd’hui, il produit environ 235 000 hectolitres de vin par an et permet d’occuper un nombre important de personnes, qu’ils s’agissent de vignerons ou de simples ouvriers.

Haut-Médoc : des vignobles ayant une longue histoire

Le Haut-Médoc est une appellation de la région de Bordeaux, située au sud du Médoc. La qualité de ses vins est indéniable et certains de ses châteaux, comme le Château Laguna et le Château Latour Cani, ont été classés grands crus en 1855. En outre, le Haut-Médoc bénéficie de la double appellation AOC-AOP. Bien que la région soit cultivée depuis l’Antiquité, elle n’a pas été pleinement développée avant le XVIe siècle, lorsque la noblesse girondine a décidé d’y établir de bons domaines viticoles. Le prestige des cinq Grands Crus du vignoble du haut medoc a été décuplé avec le système de classification de 1855 établi par Napoléon III avant l’Exposition de Paris.

Au nombre des cinq domaines classés figurent le Château Lagune (tertiaire), le Château Latour Cannet (quaternaire), le Château Belgrade (quaternaire), le Château Camensac et le Château Cantomellu. En 2003, 82 châteaux du Haut-Médoc ont été classés en Cru Bourgeois, dont 31 en Premier Cru bourgeois et 22 en Beaux-Arts en 2006. Au sein de cette appellation, la plupart des châteaux classés Grand Cru ou Cru Bourgeois ont une densité de plantation comprise entre 6 500 et 10 000 pieds par hectare et un rendement maximal fixé à 65 hectolitres par hectare.

Autres articles à lire

Les paniers de produits locaux

Journal

Pourquoi choisir un gâteau en bonbons pour un anniversaire ?

Tamby

En savoir plus sur le grillon charentais

Tamby

Tout savoir sur les « ovoproduits » commercialisés en France

Odile

Pourquoi réserver une table au Restaurant De Lauzun ?

Claude

Quel vin pour quelle recette ?

Irene