Image default
Commerce et Economie

L’Asie : un acteur privilégié en termes de sous-traitance

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises françaises décident de mener leurs projets de production industrielle en Asie. En effet, de plus en plus d’industries privilégient ce continent pour la sous-traitance. Plus d’informations dans le présent article !

Pourquoi l’Asie est très prisée dans le secteur de la sous-traitance ?

Actuellement, il n’est pas rare de voir des entreprises confier leurs projets de sous-traitance industrielle en Asie. En particulier, la Chine, la Turquie, l’Indonésie, le Vietnam et l’Inde figurent parmi les pays incontournables en la matière. Pour cause : la plupart des usines de ces pays orientaux disposent d’équipements haut de gamme et très compétitifs. Cela leur permet de réaliser rapidement des opérations de production complexes, tout en garantissant une excellente qualité qui ne risque pas de décevoir leurs clients. Il faut noter en outre que les infrastructures nécessaires pour le processus de fabrication y sont satisfaisantes, d’autant plus que le transport, la logistique ainsi que l’administration restent attractifs non seulement en temps, mais également en argent. C’est aussi le fruit de la disponibilité de la main-d’œuvre.

Réputée pour être low-cost, cette externalisation permet de bénéficier d’une meilleure maîtrise des coûts de fabrication.En particulier dans un contexte où les marges industrielles s’affaiblissent de manière notable, la sous-traitance dans le continent asiatique est une bonne solution pour rétablir une marge convenable grâce à des coûts directs de production relativement inférieurs. De ce fait, cette démarche séduit les multinationales cherchant à produire à moindre prix. D’ailleurs, la main-d’œuvre est très compétente tout en restant bon marché. À titre indicatif, dans certains domaines comme les produits de haute qualité et le textile, la majorité des produits est fabriquée en Asie.

Des conseils pour mener à bien son projet

Du fait du contexte actuel en France, les sous-traitants et les équipementiers sont amenés à collaborer avec des pays étrangers. Toutefois, ce mode de production requiert une structure qui maîtrise parfaitement les aspects administratifs et logistiques et surtout la qualité de fabrication délocalisée. Il est de ce fait nécessaire de faire appel à un organisme spécialisé dans l’externalisation afin de mettre toutes les chances de son côté. Il faut noter par ailleurs que la sous-traitance en Asie présente certaines barrières comme la langue et les problèmes de confiance envers les fournisseurs. Dans ce cas, l’intervention d’une telle structure est de mise. L’avantage incontestable du recours à cet établissement est de pouvoir bénéficier de l’expertise d’une entreprise française tout en jouissant d’interlocuteurs locaux.

La bonne nouvelle, c’est que de nombreux organismes proposent actuellement ce genre de service en France. Mais il ne faut pas tout de même choisir son prestataire de manière irréfléchie. De prime abord, il convient de privilégier la structure qui dispose d’une bonne connaissance de l’environnement de sa société ainsi que de la situation locale dans laquelle le projet de sous-traitance se réalise. De plus, il est nécessaire de s’assurer que l’établissement mandaté est en mesure de bien respecter le cahier des charges imposé. En dernier lieu, un partenaire de qualité reste celui qui porte une attention particulière à la bonne gestion de l’importation des produits.

Related posts

Est-ce toujours possible d’acquérir un vignoble ?

Claude

Comment implanter sa boulangerie en Haute-Savoie ?

Claude

Les systèmes d’alarme peuvent faire plus que de simples alarmes

Christophe