Image default

La responsabilité civile en tête des risques des entreprises

Les risk managers sont unanimes : les risques de responsabilité en lien avec leur activité professionnelle s’aggravent en dehors de nos frontières. Ce constat est étayé par une étude de l’assureur ACE auprès d’un panel de dirigeants et cadres d’entreprises européennes. Le résultat de cette étude met clairement en évidence la prééminence de la Responsabilité Civile parmi les risques de responsabilité à l’international.

Dans ce classement RC risques internationauxla RC est suivie par les cyber-risques, la Responsabilité Environnementale, la RC Professionnelle et les Dommages. L’aggravation des risques liés à la Responsabilité Environnementale est induite par des règlementations de plus en plus contraignantes au niveau des différents pays. La responsabilité civile professionnelle et la responsabilité des mandataires sociaux figurent aussi dans le top 6 des risques des entreprises mis en exergue par cette étude.

Des attentes plus grandes dans la prise en charge des sinistres

Outre les préoccupations des risk managers, l’enquête fait aussi état des attentes des entreprises concernant la gestion de leurs sinistres. Certes, le développement des activités à l’international induit forcément une augmentation des risques de l’entreprise. Cependant, de nombreux  risks managers estiment que la qualité de service offerte dans le cadre des programmes d’assurance internationaux demeure insuffisante.

Statistiquement, plus du tiers des risks managers interrogés ne sont pas « très satisfait » de ce service. A noter que seule la moitié des entreprises opérant à l’international ont souscrit une telle couverture.

Pour autant, les perspectives sont bonnes puisque dans les trois prochaines années, les programmes d’assurance internationale devraient concerner 83% des entreprises interrogées. Celles-ci souhaitent en effet disposer d’une meilleure assise dans la gestion des risques liés au développement de leurs activités dans les marchés émergents. Parmi les risques courants : les dommages par le feu et l’eau, le vol, le cyber-risque. Ce dernier fait référence aux piratages et vols de données résultant de brèches informatiques.

Un programme d’assurance internationale doit permettre, pour 54 % des entreprises, de coordonner les garanties d’assurance de l’ensemble de leurs activités, quel que soit le pays d’implantation. D’autre part, pour 52 % des sondés, il représente un moyen efficace de s’assurer que les solutions retenues sont conformes aux diverses réglementations.

Les catégories d’assurance présentes dans les programmes internationaux concernent en premier les services financiers (20 %) ; l’industrie automobile (11 %) ; les biens de consommation (9 %) ; la distribution (8 %) ; et l’industrie chimique (6 %). Généralement, l’assurance Responsabilité Civile, l’assurance dommages matériels et l’assurance responsabilité administrateur sont les plus sollicitées.

 

 

Autres articles à lire

Quelques accessoires pour sa nuisette

Irene

Carrière en ressources humaines : le planning qu’il faut considérer avant de se lancer

Laurent

Découvrez comment faire un calcul de produit

Irene

Pourquoi se mettre à acheter du Bitcoin ?

Irene

Conseils pour personnaliser un tampon professionnel

Irene

Suivre des cours d’allemand, ce qu’il faut savoir

Odile