Image default

Les questions à se poser avant d’acquérir un domaine viticole

Chaque année, près de 10 000 transactions sont conclues sur le marché des terres viticoles en France. Ce dynamisme offre de belles importunités, mais il est judicieux de se poser un certain nombre de questions avant de se lancer dans l’aventure, et de se projeter dans l’avenir en s’interrogeant sur les moyens de développer son activité.

Comment choisir un domaine viticole ?

Céder aux charmes d’un domaine viticole à vendre est très excitant pour de nombreux Français, surtout à l’approche de la retraite, mais également de plus en plus pour des jeunes qui souhaitent revenir à la terre et avoir un tout autre mode de vie. Mais pour que le rêve ne se transforme pas en cauchemar et espérer un véritable retour sur investissement, il vaut mieux prendre les devants en anticipant les éventuels écueils. Selon les spécialistes, le contexte économique français est favorable à un tel investissement depuis cinq ans, notamment grâce à de taux historiquement bas.

Mettre son argent dans un domaine viticole à vendre constitue un placement patrimonial de choix. En effet, il s’agit d’un investissement défensif qui s’envisage sur le long terme. C’est la raison pour laquelle de nombreuses familles aisées en font un moyen de transmission aux générations à venir. L’autre élément favorable de la multiplication des domaines viticoles à vendre est le départ en retraite des baby-boomers. Cependant, le pire n’est pas à écarter, et le premier risque, c’est de céder au coup de cœur en mettant au second plan les aspects entrepreneuriaux et financiers. C’est pourquoi il vaut mieux faire appel à expert.

Pour saisir un bon domaine viticole à vendre, il faut d’abord y accéder. La discrétion est la condition sine qua non à observer, car l’univers des transactions viticole est très secret. Les noms des terres sur lesquelles on a jeté son dévolu ne doivent connus que d’un seul agent pour éviter d’alarmer les distributeurs et les partenaires. Il faut aussi avoir de bonnes connexions et de pouvoir bénéficier de leur totale confiance. En somme, c’est un travail de longue haleine.

Comment développer l’activité de son vignoble ?

Il y a de nombreuses étapes à faire entre l’achat d’une propriété viticole à la distribution effective du vin. C’est pourquoi il faut s’entourer des bons partenaires, à savoir des conseils juridiques, des experts en gestion des vignes et en vinification ou encore des contacts nécessaires à la fidélisation d’un réseau de distribution. Pour réaliser un audit du domaine, il faut commencer à travailler avec ces professionnels en amont de l’achat.

Il est à savoir que seuls les vins très haut de gamme, qui sont des produits de luxe, bénéficient de marges importantes. Les autres catégories doivent pratiquer des prix modérés, ce que n’anticipent pas suffisamment les acheteurs de vignobles. Il faut également garder en tête qu’il n’y a pas de gain rapide dans le monde viticole. En effet, les vignes peuvent mettre sept bonnes années ans avant de produire leur première récolte exploitable. Il convient aussi de prendre en compte le temps nécessaire pour améliorer la qualité du vin au fil des millésimes.

Autres articles à lire

Les systèmes d’alarme peuvent faire plus que de simples alarmes

Christophe

Comment ne pas rater son déplacement d’affaires ?

Claude

L’Asie : un acteur privilégié en termes de sous-traitance

Odile

Quelques conseils pour réussir l’acquisition d’une officine

Odile

A quoi peut bien servir une alarme sans fil

Christophe

Comment bien gérer un restaurant ?

Odile