Image default

La transition entre le tennis et le padel est-elle si facile que ça ?

La grande majorité des meilleurs athlètes qui dominent le classement mondial de padel sont d’anciens joueurs de tennis. En réalité, le tennis et le padel partagent beaucoup de choses, mais le padel possède sa particularité. Il est tout à fait possible pour un joueur de tennis de passer au padel. Quelles sont les principales différences entre ces deux sports ? Comment faire pour réussir sans encombre la transition ? Voyons cela ensemble.

Les points importants à retenir

Le padel est fondamentalement un sport facile à apprendre et à jouer. De ce point de vue, la transition tennis padel est assez facile. L’absence de service aérien en padel signifie qu’un débutant peut s’adonner au jeu sans forcément des leçons spécialisées.

Sur le plan physique, le tennis requiert une bonne condition physique afin de se déplacer sur le terrain et jouer des coups puissants. Les compétences techniques utilisées sont plus longues à apprendre qu’au padel. En général, les débutants passent beaucoup de temps à récupérer les balles de tennis perdues.

Les éléments clés pour gagner des points et un match au tennis sont la frappe de la balle et le service. Au padel, c’est davantage la tactique qui sera déterminante. Vous avez besoin de mouvements rapides, de changements de direction et de bons réflexes. Il faut tout de même préciser que la balle de padel rebondit moins qu’une balle de tennis. Les joueurs doivent effectuer des coups relativement près du sol et cela exige plus de force et de la souplesse au niveau du bas du corps.

Les deux jeux exigent un certain degré de forme physique. Au tennis, cette forme physique est davantage basée sur la puissance, tandis qu’au padel, il s’agit plutôt de l’endurance pour les échanges beaucoup plus longs.

Les principales différences entre le tennis et le padel

Contrairement au tennis, le padel est un jeu de double, c’est-à-dire qu’il y a 4 joueurs en tout sur le terrain. Son objectif est de forcer l’adversaire à commettre une erreur en l’empêchant de renvoyer la balle avant qu’elle ne rebondisse deux fois. La communication avec son partenaire de jeu est très importante pendant un match de padel. À l’inverse, chaque joueur au tennis est responsable de ce qui se passe du côté de son court.

Le padel se joue sur un terrain fermé de 20 m de long sur 10 m de large. Sa taille représente environ un tiers de celle d’un terrain de tennis. Les règles du padel sont les mêmes que celles du tennis, avec des balles similaires, mais quelques points les différencient :

  • Le service se fait sous le bras. Il sert juste à démarrer le point et non, un coup gagnant,
  • Les murs font partie du jeu,
  • Tant que la balle rebondit de l’autre côté du filet dans le court, c’est bon,
  • Le joueur peut jouer la balle de l’extérieur du terrain vers l’intérieur.

Les raquettes respectives du tennis et du padel sont très différentes. Celle du tennis est à manche longue pour aider le joueur à générer plus de puissance chaque fois qu’il frappe la balle. La raquette padel est à manche courte, avec sa face semi-solide, permet un meilleur contrôle de la balle. Les marques les plus connues sont Head, Adidas, Dunlop et Babolat.

Le score du padel est le même que celui du tennis traditionnel : 0, 15, 30, 40; et le jeu est joué sur 3 sets (la personne ou l’équipe qui gagne 2 sets gagne le match). Le point d’or est joué lorsque le score est de 40-40, l’équipe qui reçoit le service décide où est joué le point.

Le mur

Si vous êtes débutant au padel, la première différence frappante que vous verrez par rapport au tennis est la présence de murs. Ils ne sont pas seulement là pour la décoration, mais ils font partie intégrante de la zone de jeu. Cela veut dire que si la balle rebondit sur le mur, elle peut être frappée par une raquette et le jeu continu. Le service se fait en diagonale, du bas vers le haut, et la balle doit rebondir sur le terrain avant d’être renvoyée.

Les quatre murs ont pour effet de réduire encore plus la surface de jeu afin que les joueurs puissent atteindre facilement la balle. Si votre adversaire joue un coup de passe brillant contre vous, cela signifierait la perte du point au tennis. Au padel, le mur devient votre allié en ramenant la balle vers vous pour que vous puissiez continuer à jouer le point.

Le joueur peut utiliser le mur pour renvoyer la balle par-dessus le filet. Seulement, elle doit rebondir à l’intérieur du terrain de l’autre côté du filet avant de toucher le mur ou la barrière de ce côté du filet.

Les smashs

Concernant le smash, les techniques sont très différentes. Au tennis, il n’y a qu’un seul et unique smash. Cela veut dire qu’il faut frapper la balle le plus haut possible et au-dessus de sa tête. Tandis qu’au padel, le joueur utilise plusieurs sortes de smashs différents. Le choix dépendra de la position des joueurs sur le terrain ainsi que de l’aisance avec laquelle ils peuvent tirer le coup. Étant donné que les lobs sont fréquents, il y a suffisamment de possibilités d’utiliser les overheads lors des matchs. Tous les smashs ne sont pas joués dans le but de marquer. Ils peuvent être joués pour préparer le point.

Le vibora

Le vibora est un type de smash offensif. Le joueur peut l’utiliser pour essayer de gagner le point. Il doit smasher la balle devant lui et jouer avec beaucoup d’effets latéraux pour que la balle reste très basse. Le point d’impact se situe à ses côtés et légèrement au-dessus de la hauteur des épaules. Le joueur utilise la rotation de son torse pour donner l’effet à la balle.

La Bandeja

La bandeja est, de loin, la forme la plus connue de smash au padel. Tous ceux qui étudient un peu plus le padel entendent d’abord parler de la bandeja. Néanmoins, il s’agit d’un smash plus défensif. Le joueur frappe la balle avec l’objectif de garder la position du filet. Il doit effectuer le coup à côté ou devant lui.

Le joueur doit effectivement faire attention à la vitesse à laquelle il exécute la bandeja. S’il la frappe trop fort, il n’aura pas assez de temps pour revenir au filet. Puis, la balle suivante atterrira sur ses pieds. Il est important que le coup ne soit pas agressif.

Le smash à plat

Il s’agit du smash le plus difficile à réaliser au padel. Le secret du smash à plat réside dans sa vitesse. Il est joué lorsqu’il est impossible de jouer une bandeja, mais que le joueur doit quand même effectuer un smash défensif.  Le joueur doit donc frapper un peu en arrière, mais le but est toujours de garder la position nette. Il faut frapper la balle le plus loin possible vers le milieu, de manière à ce que le joueur et son partenaire puissent se remettre en position le plus facilement possible.

Les conseils pour réussir sa transition tennis – padel

Il est vrai que dans ces deux sports, de nombreux coups partagent une technique similaire. Les anciens joueurs de tennis qui se mettent au padel pourront profiter de plusieurs ressources qui leur ont servi au tennis. Le plus important est de faire la transition et de tirer le meilleur parti de leurs connaissances avant d’apprendre les coups et les concepts qui sont propres au padel. Comment faire pour mener à bien le passage du tennis au padel ?

L’utilisation des murs

Il est impossible de bien jouer sans apprendre à les utiliser. Vous devez absolument devenir ami avec les murs, il n’y a aucun moyen d’y échapper.

Le lob

C’est certainement l’un des coups les plus importants du padel. Dans la grande majorité des cas, les nouveaux joueurs au padel veulent apprendre le smash et non, le lob. Ils ont tous des problèmes avec la bandeja parce qu’ils obtiennent beaucoup de rebonds avec elle. Ils veulent utiliser le smash pour exercer une pression et empêcher leurs adversaires de jouer beaucoup de lobs. Cela finit à coup sûr par les fatiguer.

Le mieux est de pratiquer les lobs. Lorsqu’il est correctement réalisé, le lob permet facilement de vous défendre.

La contre-attaque

Jouer la balle qui s’est détachée du mur est l’un des coups gagnants les plus importants au padel. Le joueur peut l’utiliser pour attaquer lorsqu’il récupère des lobs que les adversaires ont frappés devant lui au filet.

Ne cherchez pas désespérément à faire des trous depuis le fond du court

En gros, ne cherchez pas à finir les points en faisant des passes ou des coups très serrés, en essayant de trouver des trous depuis le fond du court.  Vous allez faire beaucoup d’erreurs et donner des angles à vos adversaires. Cela rend leurs prochaines volées encore plus puissantes.

Vous ne devez pas seulement attaquer depuis le filet

Jouez de l’arrière vers l’avant. Apprenez à défendre sans faire de fautes directes pour bien identifier le moment de l’attaque.

Autres articles à lire

Techniques pour mieux se servir d’un hoverboard

Irene

Des compléments alimentaires pour sculpter son corps !

Laurent

Trampoline de fitness, comment il permet de maintenir votre équilibre ?

Irene

Pre-Workout: le grand levier de la performance

administrateur

Sièges de vélo pour enfant: comment choisir

Tamby

Eric Arnoux, la montagne comme raison de vivre

Paul Durand