Image default

Démystifier les contrats à terme : comprendre le fonctionnement de ces instruments financiers

Les contrats à terme sont des instruments financiers qui permettent aux investisseurs de spéculer sur les variations des prix des actifs sous-jacents. Ils servent également à couvrir les risques associés à ces fluctuations. Dans cet article, nous allons décortiquer les principes de base, les parties impliquées et les conditions de négociation des contrats à terme, afin d’aider les investisseurs à mieux appréhender cet instrument financier.

Qu’est-ce qu’un contrat à terme ?

Un contrat à terme est un accord légalement contraignant entre deux parties pour acheter ou vendre un actif sous-jacent à une date ultérieure et à un prix fixé à l’avance. Les actifs sous-jacents peuvent être des matières premières, des devises, des indices boursiers ou d’autres produits financiers. Ces contrats sont négociés sur des marchés organisés appelés bourses de contrats à terme.

Les contrats à terme sont standardisés, ce qui signifie que les termes du contrat, tels que la quantité, la date de livraison et le prix, sont prédéterminés. Cette standardisation facilite leur négociation sur les bourses et réduit les coûts de transaction. En revanche, les contrats à terme non standardisés sont personnalisables et négociés directement entre les parties concernées. Ces derniers sont souvent appelés contrats de gré à gré ou contrats personnalisés.

Les parties impliquées dans un contrat à terme

Dans un contrat à terme, il y a toujours deux parties : l’acheteur et le vendeur. L’acheteur s’engage à acheter l’actif sous-jacent à la date d’échéance du contrat au prix convenu, tandis que le vendeur s’engage à livrer cet actif à l’acheteur à la même date et au même prix. Les acheteurs et les vendeurs peuvent être des investisseurs institutionnels, des entreprises ou des particuliers.

Les bourses de contrats à terme sont des plateformes de négociation où les investisseurs peuvent acheter et vendre des contrats à terme. Elles assurent la transparence des transactions en publiant les prix et les volumes échangés en temps réel. Vous pouvez consulter par exemple le temps-réel des contrats à terme sur le site Saxo Banque. Les chambres de compensation, quant à elles, garantissent la bonne fin des transactions en agissant comme contrepartie centrale pour chaque transaction. Elles réduisent ainsi le risque de contrepartie pour les acheteurs et les vendeurs.

Conditions de négociation des contrats à terme

Le prix d’un contrat à terme est déterminé par l’offre et la demande sur le marché. Pour négocier un contrat à terme, les investisseurs doivent verser une marge initiale qui représente généralement une fraction du prix total du contrat. Cette marge sert de garantie pour couvrir les pertes éventuelles résultant des fluctuations du prix de l’actif sous-jacent.

Si le prix d’un contrat à terme évolue défavorablement pour un investisseur, celui-ci peut être soumis à un appel de marge. L’appel de marge est une demande faite par la chambre de compensation ou le courtier d’augmenter la marge afin de maintenir la position ouverte. Si l’investisseur ne répond pas à cet appel de marge, sa position peut être clôturée automatiquement pour limiter les pertes.

Les contrats à terme sont des instruments financiers complexes qui offrent aux investisseurs la possibilité de se couvrir contre les risques liés aux fluctuations des prix, ou de spéculer sur ces fluctuations pour générer des profits. La compréhension de leur fonctionnement, des parties impliquées et des conditions de négociation est essentielle pour tirer pleinement parti de cet instrument financier.

Autres articles à lire

Toutes les informations sur le métier d’un expert-comptable

Irene

Les raisons d’acheter de l’or à Annecy

Tamby

S’enrichir par le biais du Forex au Cameroun

Paul Durand

3 choses à savoir pour connaître l’utilité du robot de trading XBOT17

Irene

Day-conseils.ch, votre partenaire pour un petit crédit

Paul Durand

L’optimisation fiscale : un moyen de réduire ses impôts

Odile