Image default

Comment devenir maçon?

Les travaux de maçonnerie occupent une place considérable dans la construction d’un bâtiment. Ils constituent même le fondement. C’est pourquoi leur réalisation doit être confiée à des personnes qui ont les qualités et les compétences nécessaires. Certes, les petits travaux de maçonnerie courants peuvent être réalisés soi-même, mais les gros œuvres et les points techniques nécessitent obligatoirement l’intervention d’un artisan maçon. Pour savoir plus d’informations sur ce métier, cet article pourra vous intéresser.

Les missions du maçon

Un maçon s’occupe principalement de la pose de l’ossature du bâtiment. En fait, c’est lui qui intervient en premier sur le terrain. Il peut travailler avec d’autres professionnels du bâtiment tels que le charpentier ou le coffreur. En effet, il collabore avec le coffreur pour le montage des structures porteuses (échafaudage et plateforme de travail…). Puis il monte les murs porteurs en utilisant différents matériaux (briques, parpaings, carreaux de plâtre …).

La plupart du temps, les travaux se font manuellement à l’aide d’une truelle ou d’un fil à plomb. En outre, le maçon prépare et applique des mortiers et les enduits, puis réalise l’assemblage des éléments d’armature en béton. Une fois que les murs sont montés, il met en place les ouvertures des portes et des fenêtres ainsi que les planches. Un maçon expérimenté comme l’artisan Capello Macis qui se trouve dans le 77 est également compétent pour l’assemblage, la pose et la fixation des éléments préfabriqués comme les escaliers, les corniches et les linteaux. À la fin de son intervention, il range et nettoie le chantier.

Enfin, il est à préciser que durant le déroulement du chantier, le maçon est tenu de respecter toutes les normes de sécurité, notamment le port d’équipements de protection.

Les qualités requises

Le métier de maçon n’est pas fait pour tout le monde. Il requiert de nombreuses compétences techniques et des aptitudes physiques.

Premièrement, sur le plan technique, un artisan maçon doit savoir lire le plan établi par un architecte du bâtiment ou un géomètre, il doit également connaitre les caractéristiques des différents matériaux qu’il va utiliser (béton, pierre, brique, bois …). De cette manière, il saura lesquels pourront être assemblés. Mais aussi, un bon maçon est au courant de l’évolution des matériaux et des techniques dans le domaine du bâtiment. En outre, il doit savoir manipuler différents outils de travail tels que la meule, la scie électrique, la massette la truelle… Pour remplir toutes ces compétences, le maçon doit avoir suivi une formation sur le métier. Il doit ainsi avoir un CAP ou d’un brevet professionnel en maçonnerie après le collège ou un bac professionnel technicien du bâtiment (niveau bac) ou encore un BTS en bâtiment (bac +2).

Ensuite, le maçon doit être en bonne santé physique étant donné que le métier requiert une grande force (le port de lourdes charges par exemple). En plus, il peut être appelé à travailler dans des positions inconfortables pendant une longue période. Également, le travail se fait à l’extérieur et souvent en hauteur. Il sera alors exposé aux odeurs chimiques, au bruit et aux différentes sortes de pollutions et d’intempéries.

Enfin, un maçon doit aimer travailler en équipe et avoir un bon sens relationnel. Comme nous l’avions dit ci-dessus, il est amené à travailler avec d’autres artisans du bâtiment. En plus, il est souvent en contact avec les clients du début jusqu’à la fin des travaux.

Autres articles à lire

Se distinguer des autres candidats grâce à son CV

Claude

Futurs DPO : pourquoi vous former ?

Irene

Comment préparer son BTS ?

Claude

Comment rendre un booléenne recrutement efficace?

Tamby

Les métiers de la petite enfance : un secteur qui ne connaît pas la crise

Odile

Les intérêts évidents de la pédagogie en ligne

Paul Durand